Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Aptitude Financière L'Investisseur Planification financière Constituez une pension complémentaire

Constituez une pension complémentaire

Concernant la nécessité de construire une pension complémentaire.

La constitution d'une pension complémentaire est aussi un objectif financier et, compte tenu de la pension légale moyenne, une finalité nécessaire pour de nombreuses personnes afin de pouvoir conserver leur mode de vie à l'âge de la retraite. La pension complémentaire est souvent appelée aussi 'une poire pour la soif' dans le langage populaire.

 

Nous discutons séparément de la constitution d'une pension complémentaire parce qu'elle est plus difficile à chiffrer. Il n'est pas si simple de coller un montant concret sur ce que l'on doit encore prévoir soi-même. Le régime de pension en Belgique est en effet composé de quatre piliers:

  • Le premier pilier est la pension légale. Via le site web www.toutsurmapension.be, vous pouvez vous faire une idée de ce que vous pouvez attendre des pouvoirs publics dans votre propre situation (mais mi-2010, la pension moyenne tournait autour des 1.000 EUR);
  • Le deuxième pilier est constitué par la pension complémentaire que les entreprises ou secteurs d'entreprise peuvent constituer pour leurs travailleurs par le biais d'un fonds de pension ou d'une assurance groupe. Si l'on peut y participer, l'employeur fournira des informations à propos de ce que l'on peut attendre sur ce plan. Les indépendants peuvent également constituer une pension complémentaire;
  • Le troisième pilier se compose de l'épargne individuelle avec un régime fiscalement avantageux, que l'on appelle « épargne pension » dans le langage populaire. On peut épargner un montant chaque année - certes limité à un maximum - sur lequel on perçoit un avantage fiscal dans la déclaration d'impôts suivante. Pour 2012, ce montant maximum est de 910 EUR. On bénéficie d'un avantage fiscal de 30% sur le montant versé;
  • Le quatrième pilier comprend tout ce que l'on constitue individuellement, hormis les trois piliers précédents, pour garder son niveau de vie après le départ à la retraite.

 

Pour déterminer combien il faut épargner individuellement, il convient de calculer combien on recevra par mois des premier et deuxième piliers et la différence par rapport au niveau de vie mensuel souhaité. L'épargne individuelle doit donc être composée de manière à combler cet écart jusqu'au décès en tenant compte de différents aspects tels que l'âge attendu, l'inflation, les frais médicaux supplémentaires, etc.  Pour ce calcul, mieux vaut demander l'aide d'un conseiller financier professionnel.