Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Aptitude Financière L'Investisseur Planification financière Ne renoncez pas aux avantages fiscaux

Ne renoncez pas aux avantages fiscaux

Bien à savoir concernant les avantages fiscaux.

Après avoir déterminé son "profil de risque" personnel, chaque investisseur entre 18 et 64 ans qui dépose une déclaration d'impôts en Belgique devrait de préférence réfléchir à une "épargne pension".

L'avantage fiscal qui s'élève à 30% du revenu vient s'ajouter au rendement de l'investissement lui-même - certes le montant qui peut être déposé en exonération fiscale est limité à un montant maximum, qui s'élevait à 910 euros en 2012. La plupart des banques offrent une solution pour l'investisseur prudent et l'investisseur plus dynamique dans la perspective d'une épargne pension. En tant qu'investisseur, mieux vaut opter pour le type de plan qui convient le mieux à son propre profil de risque. Par ailleurs il est indiqué que les investisseurs dynamiques passent environ 10 ans avant l'âge prévu de la retraite à la formule plus prudente pour éviter les éventuelles déconvenues en fin de course.

 

Apparemment, il s'agit de petits montants mais, sur une carrière complète, l'avantage fiscal augmente considérablement. Une personne qui verse de sa 22e année à sa 64e année incluse le montant maximal possible (910 euros en 2012, indexé hypothétiquement chaque année à 2%) bénéficie, à un taux de 30%, d'un avantage fiscal total de 18.335 EUR.

Remarque: les versements qui sont effectués entre 60 et 64 ans inclus restent exonérés mais bénéficient tout de même de la déduction fiscale.

Remarque: En revanche, une taxe anticipative de 10% sur un rendement fictif de 4,75% doit être payée à l'âge de 60 ans. Si le rendement effectif réalisé est supérieur à 4,75%, des impôts ne sont pas payés sur ce supplément. Si le rendement effectif réalisé est inférieur à 4,75%, des impôts sont payés sur de l'argent que l'on n'a jamais reçu!

Dès que la déduction fiscale a été appliquée une fois, tous les versements (jusqu'à l'âge de 60 ans inclus) sont soumis à la taxe anticipative. En bref, dès que l'on utilise une fois la déduction fiscale, mieux vaut continuer à le faire chaque année.