Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Aptitude Financière Les Marchés Financiers Théorie d'investissement

Cadre de référence générale

Une description des trois dimensions liées à investir

En cas d'investissement, trois dimensions sont importantes:

 

Le rendement attendu

Chaque investisseur souhaite naturellement un rendement maximal. Pour pouvoir obtenir un rendement élevé, il faut cependant toujours prendre un risque. Tout le monde n'est pas disposé à accepter un rendement négatif possible. Le taux d'Etat (allemand) est considéré comme le refuge le plus sûr pour un investissement. Le rendement est toutefois si faible que c'est à peine s'il compense en général l'inflation attendue. Tout rendement supérieur est une indemnisation du risque. L'investisseur doit évaluer si la "prime de risque" qu'il reçoit est suffisamment élevée pour compenser son risque de pertes. Plus élevé est le "facteur de risque" de l'investissement, plus le taux que l'offrant devra offrir pour convaincre les investisseurs le sera aussi.

 

La propension au risque

Un investisseur doit toujours se demander quel risque celui-ci est prêt à accepter pour obtenir un rendement plus élevé. En l'occurrence, il est important de vérifier si l'on est disposé à accepter éventuellement des pertes intermédiaires. L'investisseur évalue entre-temps s'il veut éviter des pertes sur chaque investissement individuel ou sur tout le portefeuille. Un facteur important dans la pondération de la propension au risque est l'horizon d'investissement.

 

Horizon d'investissement

Pour la détermination de l'horizon d'investissement, l'investisseur vérifie quand celui-ci souhaitera disposer de quelle partie de son portefeuille. Plus long est l'horizon d'investissement, plus il y a de chances que le 'risque pris' soit récompensé par un rendement plus élevé. Plus court est l'horizon, plus un investisseur optera pour un "facteur de risque" inférieur.

 

Ces trois dimensions s'influencent réciproquement. La règle approximative est que, plus un investisseur attend de rendement de son investissement, plus il doit prendre de risques. En général, le risque plus élevé ne se rembourse toutefois pas immédiatement. Dans de nombreux cas, il s'étale sur plusieurs années.

Par ailleurs, un risque beaucoup trop élevé peut également conduire à une perte d'une partie, voire de la totalité du montant investi. Par conséquent, il est important de bien répartir le montant investi. La répartition de l'investissement entre différentes formes d'investissement est également appelée "asset allocation" dans le monde financier.

 

Une fois qu'un investisseur connaît ses besoins et, en fonction de ceux-ci, a complété trois dimensions d'investissement, il peut commencer à constituer un patrimoine. La première étape à cet effet devrait être de constituer une réserve minimale qui peut toujours être sollicitée facilement. Ensuite, l'investisseur peut commencer à constituer son patrimoine en fonction de différents projets qu'il souhaite réaliser. En l'occurrence, il peut être utile de contracter au plus tôt une épargne-pension afin de s'assurer du maintien du même niveau de vie à l'âge de la retraite. Pour plus d'informations à propos de la constitution du patrimoine, "cliquez ici".

Dès qu'un investisseur commence à constituer son patrimoine, celui-ci doit naturellement aussi gérer ce patrimoine. En fonction de la mise en balance personnelle du 'rendement souhaité', de la 'propension au risque' et du 'temps disponible', l'investisseur optera pour un "produit financier" déterminé. Pour plus d'informations à propos de la gestion de patrimoine par l'investisseur, "cliquez ici".

Les marchés financiers utilisent aussi souvent des graphiques pour montrer les résultats, tels que les rendements annuels. Pour plus d'informations, "cliquez ici".