Soyez suffisamment patient

Bien à savoir concernant le maintien de vos investissements.

Il vaut mieux continuer à investir dans toutes les circonstances que d'essayer d'anticiper des fluctuations du marché qui sont difficilement prévisibles. Bref, faire preuve de patience et ne pas changer trop rapidement de placement sont des conseils judicieux.

 

Concrètement, pour le client, cela se traduit comme suit:

  • Il est conseillé de prêter suffisamment attention à votre plan financier. L'échéance de chaque objectif détermine "l'horizon d'investissement" et, par conséquent, le risque que vous pouvez prendre pour cette partie de votre patrimoine. Une correction boursière est d'autant plus douloureuse que les fonds destinés à effectuer un achat à court terme sont investis à tort dans des actions (que l'on doit en effet acheter dans une optique à long terme). Cette correction boursière importe beaucoup moins pour les fonds que vous souhaitez affecter dans 30 ans à compléter votre pension légale. Dans ce dernier cas, vous pouvez tranquillement garder les OPC.
  • Si vous ne disposez pas encore aujourd'hui de fonds suffisants pour exécuter un plan déterminé à l'avenir, mieux vaut investir de manière planifiée dans un OPC dont le risque est adapté à l'échéance du plan. En effectuant des versements périodiques d'un même montant dans cet OPC, vous achetez plus de parts lorsque les cours subissent une baisse intermédiaire et moins lorsque les cours ont augmenté. De cette manière :
    • Vous évitez le risque d'investir la totalité du montant à un moment trop coûteux;
    • Vous veillez à ne pas vendre en cédant à la panique lorsque les marchés subissent une correction temporaire.

 

Quelques explications possibles de grandes différences entre ce que l'on a pu réaliser en étant patient et ce que l'on a effectivement réalisé sont exposées ci-dessous :

  • On espère obtenir des rendements élevés en prenant peu de risques étant donné que l'on présente plutôt une aversion pour les pertes;
  • On se base sur des expériences du passé sans tenir compte du fait que les circonstances peuvent être différentes;
  • D'une part, on prend des risques excessifs sur un terrain (par exemple : des obligations en devises étrangères ou de longue durée) mais on évite, d'autre part, un risque rationnel sur nombre d'autres domaines (par exemple : au total, pas de pourcentage dans un OPC d'actions à l'échelle mondiale pour les fonds pour lesquels l’horizon d'investissement est très long);
  • Les instruments de placement sont considérés individuellement, sans tenir compte suffisamment de leurs relations réciproques;
  • Le comportement d'autres personnes est copié, même s’il s'avère désavantageux;
  • On réagit aux informations dans les médias sans examen approfondi ou prise en considération des conséquences;
  • On devient téméraire et on prend trop de risques;
  • On utilise un horizon d'investissement trop court.